bannière griffe du chat


Griffe du chat : Conseils d’utilisation en 2020


Qu’est-ce la griffe du chat ?

La griffe du chat est un médicament naturel fait d’écorce réduite à l’état de poudre. Elle participe notamment à soulager les douleurs inflammatoires. Ces bienfaits permettent également de revigorer le système immunitaire pour vous maintenir en bonne santé. Il peut être utile pour des personnes atteintes de cancer et les aide à soulager leurs maux. Certaines personnes ont également observé des effets contraceptifs sur la griffe du chat.


Comment est apparue la griffe du chat dans nos sociétés ?

La griffe de chat est une plante aux vertues médicinales apparue il y a plus de 2000 ans en Amérique du Sud. Dans certaines cultures Amérindiennes, la griffe du chat est considérée comme une plante sacrée, aux effets divin sur le corps et l’esprit. Elle est très utilisée dans les tribus de la forêt amazonienne notamment, qui considèrent que cette plante dispose de conséquentes propriétés médicinales.

C’est l’écorce interne de la plante qui est recherchée et qui a des bienfaits sur notre système immunitaire. 


Griffe du chat : rapide historique

Si cette plante est vieille de 2000 ans, notre société à commencer à s’y pencher de plus près à partir de 1974. Jusqu’à la fin du 20ème siècle, elle était encore méconnue en Europe et son apparition a débuté au début des années 1990. C’est alors que la culture et la commercialisation à grande échelle de la plante a débuté, ce qui lui a valu un succès quasi immédiat. 

Suite à cette collecte massive, les autorités locales ont commencé à s’intéresser à la question de la préservation de cette plante médicinale en Amérique Latine. C’est dans cette optique qu’en 1999, le Pérou devient le premier pays à réguler la culture de la griffe du Chat afin de s’assurer de sa préservation.


Comment utiliser la griffe du chat ?

Il y a deux façons d’utiliser la griffe du chat :

Décoction

Il faut faire bouillir à vitesse modéré le poids de poudre d’écorce souhaité. Généralement pour des unités de mesure entre 1 et 25g, vous pouvez les verses dans 250 ml d’eau. La durée de l’infusion nécessaire est entre 5 et 10 minutes. Une fois ce délai passé, laissez refroidir un peu le mélange et filtrez-le afin de parvenir à un mélange équivalent à un verre d’eau en unité de remplissage. La prise de 3 tasses journalières est ensuite nécessaire pour commencer à observer des effets positifs sur l’organisme.

En capsules

La prise de la griffe du chat correspond à 250 mg de capsules à 1g, entre une et 3 fois au quotidien. 

Prise par extraits

Il est possible de consommer la griffe du chat via des extraits contenants de l’alcaloïfr ou frd oxindoles pentacycliques. 


Quels sont les bienfaits de la griffe du chat

Le plus intéressant au niveau de cette plante médicinale est de justement faire une liste des effets observés dans nos sociétés au 21 ème siècle. Voici ce que l’on peut en conclure.

Comme énoncé en préambule, la griffe du chat est un médicament qui permet dans un premier temps de soigner tout un tas de douleurs inflammatoires. Les rhumatismes en font partie et des personnes ayant de l’arthrose au genou ont observé des effets certains sur leur organisme.

Elle soulage également les douleurs articulaires causées à la suite de faux mouvements et peut être très utiles pour les personnes pratiquant une activité physique régulière. Les personnes souffrant de polyarthrite rhumatoïde peuvent également se soigner avec de la griffe du chat. Dans ce cas, il faut administrer cette plante en tant que traitement complémentaire du principal qui peut par exemple celui à la sulfasalazine ou l’hydroxychloroquine. Les améliorations se sont généralement faites ressentir au bout de 24 semaines avec ce médicament.


Griffe du chat pour lutter contre le cancer

L’écorce interne contenue en poudre dans la griffe du chat a aussi démontré des bienfaits sur les personnes souffrant de cancer. Ici aussi, elle joue plutôt un rôle complémentaire et soulagera simplement certaines douleurs. Par exemple, elle peut combattre certaines infections et à certaines propriétés antivirales, en permettant de limiter la prolifération de cellules cancéreuses dans l’organisme.

Il faut toutefois nuancer et préciser que des études sont toujours en cours et que la science avance un peu plus chaque jour. En espérant vous avoir aidé !